condensation

Dans la maison, au bureau et à l’école, de l’humidité est produite en permanence (respiration, cuisine, douches, lessives). Avec le double vitrage, la feuille de verre interne est chauffée, de sorte que l’humidité excédentaire ne peut plus se condenser sur la face interne du verre. Cette humidité excédentaire stagne en premier lieu sous forme de vapeur dans l’air, et pose problème.

Lorsque l’air est plus humide, une énergie plus importante est nécessaire pour atteindre la même température. Dans un espace plus humide, la température ressentie diminue, car l’humidité soustrait la chaleur à la peau humaine. La réaction naturelle est de fermer les fenêtres ou les grilles d’aération et d’augmenter le chauffage. L’air plus chaud absorbe alors plus d’humidité, et la demande énergétique augmente. L’humidité excédentaire finit par se disséminer de manière intempestive en d’autres lieux de l’habitat. Cela entraîne la prolifération de bactéries et la formation de moisissures. Au fur et à mesure que les maisons, les bureaux et les écoles gagnent en isolation, les problèmes de santé des occupants et de construction du bâtiment augmentent.

Une isolation équilibrée avec le verre simple isolant Van Ruysdael permet de retrouver un environnement de travail et de vie plus sain. Grâce à une température ressentie agréable, ce verre demeure la surface la plus froide de la façade sans aucune perte de confort. L’humidité excédentaire peut ainsi se disséminer sous forme de condensation.

La condensation donne le signal naturel qu’une ventilation supplémentaire est nécessaire. La simple ouverture d’une fenêtre permet alors d’éliminer l’humidité excédentaire. L’humidité de l’air intérieur reste à un niveau sain. Grâce à une ventilation naturelle et une isolation équilibrée, la formation de bactéries et de moisissures est éliminée.